Test leurre souple DELALANDE SANDRA

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

  

  

Testeur : HUGO B - Non sponsorisé

Usage du test : Pêche des carnassiers en rivière

Données constructeur : 9cm

 

 

Ce leurre créé en 1994 par Alain DELALANDE (fondateur de la société française Delalande) est devenu aujourd’hui un best-seller dans la catégorie des leurres avec plus de 60 millions d’exemplaires exportés dans le monde. Il est décliné en 40 coloris pour 7 tailles (5 à 23cm). Ce grub révolutionnaire permet de traquer tous les carnassiers du globe, vous en trouverez au moins un exemplaire dans la boîte de chaque pêcheur, ou presque.

Pour ce test, j’utiliserai une taille intermédiaire (9cm) afin de traquer la majorité des carnassiers de nos eaux. Pour cela, je m’armerai d’un ensemble medium-light : une canne 7-25 gr avec une très légère action de pointe, un moulinet taille 2500 garni d’une tresse en 14/100 et un bas de ligne en fluorocarbone en 25/100.

  

  

CONSTRUCTION

    

Comme je le disais précédemment, ce leurre fut une réelle innovation lors de sa sortie. Il s’agit d’un mélange entre un shad et une virgule. Le corps du Sandra est trapu à la manière d’un shad et il possède une queue similaire à une virgule mais plus large et percée appelée queue-faucille (en raison de sa forme). Les yeux 3D et les finitions au bout de la queue offrent au leurre un design épuré et agréable visuellement.

sandra delalande

Un large panel de coloris est disponible pour offrir aux pêcheurs une certaine liberté en fonction des goûts et des couleurs de chacun. En revanche, ces derniers manquent cruellement de naturel, ils sont plutôt "flashy" et très peu discrets. A ce propos, il existe un coloris très connu et pour cause, puisqu’il s’agit d’une valeur sûre : le fameux blanc à tête rouge (62).

  

Le corps du Sandra est assez dense, sa souplesse réside uniquement dans sa queue. Le leurre affiche une résistance notable, il est compliqué de le déchirer. De manière générale, vous aurez besoin de sortir plusieurs brochets avant de changer votre Sandra.

  

Côté déception, l’absence d’attractant peut contrarier...

 

Le Sandra est un leurre au design unique, correctement fini et robuste. Nous regretterons le manque de coloris naturels et l’absence d’attractant.

 

 

PERFORMANCES

  

Le Sandra version 9cm(7.35g), se lance aisément s’il est accompagné d’une tête plombée adaptée (7 à 15g). Me concernant, la plus polyvalente reste celle de 10gr. Les distances de lancer sont bonnes à condition d’utiliser du matériel adapté. Je vous conseille une canne ML d'action légèrement de pointe, la taille dépendra de vos zones de pêche : entre 1.80m et 2.40m.

  

delalande sandra 3

 

La souplesse et la longueur de la queue posent parfois problème. Ainsi, lors du lancer, cette dernière a tendance à s’emmêler dans la tête plombée (l’hameçon passe dans les trous de la queue), rendant le leurre inefficace.

 

Le Sandra pêche dès qu’il entre en contact avec l’eau. En effet, sa queue-faucille tourne à la manière de deux hélices à la descente du leurre et alerte immédiatement les prédateurs du spot (les sandres raffolent de cette descente discrète mais terriblement excitante).

 

Je préconise une animation en linéaire classique en le ramenant lentement à une vitesse constante. Celui-ci nagera avec un léger rolling et la queue tournera dans tous les sens : les vibrations émises inciteront les prédateurs à attaquer. Vous pouvez également faire travailler le leurre sur le fond en lui administrant quelques twitchs (tirées rapides).

  

sandra delalande

  

Sandre et brochets raffolent de ce leurre, vous pourrez avoir de belles surprises, méfiez-vous…

  

Attention, nous avons constaté une certaine méfiance vis-à-vis du leurre sur certains spots à très forte pression de pêche rendant les résultats irréguliers…

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le Sandra fait partie des leurres souples les moins chers du marché et représente parfois le sauve-bredouille du jour. Son rapport performances/prix est donc tout simplement excellent !

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION