LEURRE SOUPLE MARUKYU ISOME

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Souples Mer

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Elie B - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche aux leurres en atlantique

  

Données constructeur :

 M / L (110mm) / XL (150mm) - Coulant

   

 

Pescanautic distribue en France depuis de nombreuses années des marques japonaises telle que Ecogear, Sunline ou encore Marukyu. Cette dernière marque est connue pour ses leurres/appâts gorgés d’attractant aux acides aminés notamment pour la carpe mais également pour la mer avec ses imitations de crabe et de vers. Le Marukyu Isome est un des leurres/appâts de la gamme et fera l’objet de ce test.

 

 

CONSTRUCTION

 

Le Marukyu Isome est une imitation de vers à mi-chemin entre un leurre et un appât. C’est une évolution du Power Isome de chez Ecogear.  Il est gorgé d’attractant aux acides aminés (des molécules entrant dans la composition des protéines grâce à leur assemblage par des liaisons que l'on appelle peptidiques) puisque qu’il trempe dans ce liquide. Il ressemble fortement aux néréides (gravettes) rouges que l’on trouve dans la vase des fonds marins. C’est un mille pattes annelé tout le long, très régulier sur une grande partie du corps mais s’affinant à la toute fin comme un vers naturel.

  

 

Il est disponible en 3 tailles:

La taille M est la plus fine de la gamme. Elle est idéale pour les pêches en rockfishing à la recherche des poissons de roches ou à vue sur les mulets en port. La taille L est la passe-partout. On peut aussi bien l’utiliser en pêche légère du bord qu’en pêche au posé. La taille XL est idéale pour les montages de surfcasting mais elle pourra également servir pour les pêches au flotteur du bord. La gamme se compose de 5 coloris des plus naturels comme le rouge ou le marron au rose ou blanc ce qui permet de pêcher aussi bien les poissons difficiles que ceux agressifs. Il n’est pas fabriqué en plastique comme tous les autres modèles de leurres souples du marché : sa matière est assez poreuse pour absorber l’attractant. Néanmoins le Marukyu Isome a un gros point faible : sans attractant il se dessèche très rapidement. En pêche, dans l’eau, le leurre ne se dessèche pas mais si vous l’oubliez sur votre montage il le sera en très peu de temps, une demi journée ou moins suivant la température de l’air, l’humidité etc... Il va diminuer en largeur et en longueur et devenir sec, très rigide et noircir. Il sera alors inutilisable. Donc après chaque session il faut veiller à bien le remettre dans l’attractant.  Deuxième point faible, il est relativement fragile et se déchire au bout de plusieurs poissons ce qui le rend vite inutilisable et bon à jeter. Sur ce point le Marukyu Isome est intéressant puisqu’il est biodégradable !

 

 

PERFORMANCES

 

Le Marukyu Isome n’est pas un leurre qui se lance très bien du fait de sa rigidité : il offre énormément de résistance à l’air, plombé ou non. Il est clair qu’une fois plombé il part plus loin que sans mais là encore les distances de lancer ne sont pas mirobolantes. Néanmoins, il reste assez précis et ne s’emmêle quasiment jamais. Il ne possède pas de nage spéciale à cause de sa relative rigidité comme la majeure partie des leurres baignant dans de l’attractant. C’est vraiment le côté gorgé d’acides aminés qui est intéressant. Les fortes et importantes émanations jouent sur l’attirance olfactive du poisson. On peut le monter sur différents types de montage, il passe très bien sur une tête plombée pour le rockfishing mais il peut aussi être monté en split shot si l’on veut chercher les poissons plats sur les plages  ou encore l’enfiler sur un hameçon simple pour pêcher à vue. Si l’on pêche sous la canne on peut l’animer de petits twitchs très légers pour le faire sautiller sur place. En pêche au lancer/ramener on peut effectuer un linéaire accompagné de pose sur les plages, en pleine eau et en milieux peu encombrés. Pour l’utiliser à vue il suffit juste de le lancer monté sur un hameçon simple et attendre le moment où il disparaît pour ferrer ou ramener. 

  

 
D’ailleurs, chaque couleur a un peu une sorte de rôle dans les différentes techniques de pêche que l’on peut effectuer avec le Isome. Par exemple, la couleur blanche est très intéressante pour pêcher à vue : on voit bien le leurre évoluer dans la couche d’eau et elle joue aussi sur le côté agressif du poisson. Le rouge est quant à lui très attractif pour les poissons plats qui réagissent fortement aux couleurs rouges. Le Marukyu Isome est un leurre multi-espèces. Des sparidés aux gobies en passant par les mulets, tous les poissons le prennent. C’est quelques part un avantage mais aussi un inconvénient puisqu’on ne trie pas trop la taille des prises ni leur espèce !  Comme dit plus haut, avant d’être un leurre le Marukyu Isome est avant tout un leurre-appât. Il remplace très bien les vers vivants lorsque vous voulez pêcher sans vous prendre la tête à aller chercher des appâts. C’est sûr, il n’aura pas les effluves et la vivacité d’un vers vivant mais il sera tout aussi efficace.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le Marukyu Isome affiche un prix d’environ 10 euros le sachet de 8 à 20 pièces suivant la taille. C’est un prix relativement correct au vu du nombre de leurre dans le sachet et sachant qu’on utilise majoritairement des morceaux de leurres. Il est d’une grande versatilité mais reste assez fragile donc on a tendance à finir rapidement le sachet. Cela peut vite revenir cher si l’on va souvent pêcher en rockfishing.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION